La pression de gonflage

Une bonne pression assure une meilleure performance des pneus, une économie de carburant, une durée de vie du pneu prolongée, mais surtout, elle optimise la sécurité du véhicule et de ses passagers. Vérifier que la pression est bien celle prescrite par le constructeur n’est donc pas une action à négliger.

La stabilité, l'équilibre et l'adhérence du véhicule sont directement liés à l'état des pneus. La conduite est d'autant plus aisée et le freinage plus efficace que la pression des pneus est conforme aux recommandations.


Pourquoi contrôler la pression ?

La gomme qui constitue le pneu n’est pas complètement imperméable à l’air, c’est pourquoi de l’air s’échappe du pneu. À cela s’ajoutent d’autres sources de fuite : le vieillissement de la roue et celui de la valve, qui n’a parfois plus de bouchon. Ainsi, le pneu se dégonfle naturellement : il perd en moyenne 0.1 bar par mois, d’où la nécessité de contrôler régulièrement la pression.


Quels sont les risques ?

    • Le saviez-vous ?

    • Un pneu gonflé à la bonne pression évite une surconsommation de carburant (environ un plein par an) ;

    • un manque de pression de 30 % = x2 temps d’usure des pneus

    • +6% de consommation de carburant ;

    • 15 % des accidents mortels sur autoroute sont causés par des pneus surgonflés ou sous-gonflés ;

    • 1 véhicule sur 2 circulant en France roule avec des pneus ayant une pression insuffisante (inférieur à 1.5bars) et donc dangereuse.

    • Il est recommandé de vérifier la pression de vos pneus à froid, les pneus ne devant pas avoir roulé depuis 2 heures ou moins de 3 km à vitesse réduite. Si vous ne vous trouvez pas dans ce cas de figure, ajoutez 0.3bars à la pression conseillée.

    • Retirez le bouchon et appliquez le manomètre sur la valve, afin de lire la pression actuelle. Libre à vous ensuite de libérer de l’air ou, au contraire, d’en ajouter à l’aide d’une pompe manuelle pour atteindre la bonne pression recommandée

    • Le conseil d’Oxyo-pneus : Ne diminuez jamais la pression des pneus à chaud

    • Il est également important de vérifier que le bouchon des valves est en place pour assurer l’étanchéité du pneu. Pensez à changer les valves à chaque montage de nouveaux pneus.

    • Vibrations en roulant

    • Usure anormale des pneus

    • Usure sur le centre de la bande de roulement à révélateur d’un pneu surgonflé

    • Usure sur les bords du pneu à révélateur d’un pneu sous-gonflé

  • Le sous-gonflage a un impact négatif sur l’adhérence du pneu et donne lieu à une usure prématurée des pneus. Il aura également des conséquences sur des systèmes sécuritaires comme l’antipatinage (aquaplanage) ou la régulation de la traction.

    Le principal risque reste celui de l’éclatement (ou dislocation). En effet, après un certain temps, un pneu sous-gonflé va s’échauffer anormalement, son état va se détériorer et cela pourra causer un éclatement brutal. Si un tel incident se produit, le conducteur doit aller à l’encontre de ses réflexes naturels : il ne doit surtout pas freiner ou débrayer, il doit maintenir le volant afin de ne pas dévier de sa trajectoire.


    Si le risque de surgonflage est moins important, il reste tout de même existant. Un pneu surgonflé ne sera au contact du sol que par le centre de la bande de roulement, d’où une diminution de l’adhérence, une usure qui accélère et un freinage moins efficace.


    CONSTELLATION-SATURNE:/Content/Guide/schema09-01.jpg

    CONSTELLATION-SATURNE:/Content/Guide/schema03-01.jpg


    Comment ? Dans quelles conditions ?

    Quand ? À quelle fréquence ?

    Il est fortement recommandé de contrôler la pression des pneus une fois par mois et avant chaque long trajet.

    De plus, certains signes doivent vous alerter quant à une mauvaise pression de vos pneus

    De même, il est également important de vérifier la pression des pneus après un choc, après un freinage brusque, ou lorsque les conditions météorologiques l’exigent.


    Le conseil d’Oxyo-pneus : La température a un impact sur la pression : plus la température est élevée, plus la pression est forte. Ainsi, pour compenser cet effet, sous une forte chaleur, pensez à avoir un pneu gonflé à une pression légèrement inférieure à la pression normale recommandée. À l’inverse, en période hivernale, augmentez légèrement la pression de vos pneus (+0.2 bar à froid).


    Le conseil d’Oxyo-pneus : Si vous stationnez pour une période supérieure à 2 semaines, pensez à augmenter les pressions de 0.5 bar et soulevez le véhicule du sol.


    N. B. Même pour des pneus gonflés à l’azote, ce contrôle régulier de la pression est nécessaire.

    Quelle est la pression idéale ? La bonne pression est indiquée dans le manuel d’utilisation du véhicule ou sur un papillon dans le véhicule (montant de portière, boîte à gants, trappe à essence…). Cette pression est conseillée par le manufacturier du pneu et également par le constructeur de la voiture.


    Le saviez-vous ? Chaque véhicule possède deux indications pour la pression des pneus : une pour le véhicule lorsqu’il est très chargé ou lorsqu’il circule sur autoroute ; la seconde lorsqu’il est chargé normalement.


    Le conseil d’Oxyo-pneus : Il est également recommandé de gonfler la roue de secours au maximum, dans la limite autorisée.